La psychanalyse : une érotologie de passage

La psychanalyse est une érotologie. Pourquoi donc tant de difficultés à s’admettre pour telle, à rendre compte du fait que c’est par une opération elle-même érotique (on appelle cette opération « analyse ») qu’un sujet s’assujettit à Éros ? Il n’y a pas loin entre la pratique analytique de Lacan et celle, philosophico-politique de Foucault puisque, chez l’un et l’autre, il ne s’agit pas tant de comment parler vrai de sa vie érotique que de l’érotique du dire vrai.